école privée

Le Ploermelais présente KER LANN

A Distance. Une famille, des correspondances

A Sérent, au lieu-dit Tréalet, se cache dans la demeure familiale des Belloir, le siège de la méthode et pédagogie Ker Lann. Ici, le savoir se transmet de la maternelle au collège. Le tout en couleurs et à la demande.

« Vivons heureux, vivons cachés », plaisante, deux minutes après notre arrivée, Joëlle Belloir, qui porte la triple casquette de directrice, fondatrice et enseignante à l’école privée Ker Lann de Sérent. Après deux demi-tours dans le lieu-dit Tréalet et la sollicitation d’un voisin, nous voilà (enfin) sur place.

Gestion familiale

Pas de pancarte, juste un revêtement béton coulé à l’entrée et une affichette minuscule sur la porte pour signaler l’endroit. A l’intérieur, en attendant le retour du papa, Gilles, « pour passer la pause de midi tous ensemble », quatre jeunes nous font face. « Ce sont mes enfants, mes associés. Chacun a son paramètre d’action au sein de l’entreprise. On travaille à six ici mais on n’a pas de classe à proprement parler. Tout se gère à distance » explique, en préambule, la dirigeante. Lettres et biologie pour Rachel, mathématiques et histoire pour Gabrielle, coordination enseignants-correcteurs pour Claire-Marie, logistique et impression pour le fiston et enfin, gestion et suivi de dossiers pour le père de famille. Dans un salon transformé en bureaux, les ordinateurs prennent le pouvoir au milieu des piles de dossier. Dans l’arrière-salle, cuisine et photocopieurs multifonctions se font face dans un décor original.


« Un enfant plus autonome, qui grandit mieux »


« lci, on fait tout. On rédige les cours, on imprime et on envoie le tout à nos élèves disséminés un peu partout en France et dans le monde », explique Ia patronne. Fondé en 2011, le cours par correspondance des Belloir se conjugue désormais a I’internationale. A la plus grande fierté de I’intéressée : « On propose un enseignement de la maternelle au collège. Tout est agréé et soumis au contrôle pédagogique de I’Etat. Aujourd’hui, notre pédagogie a trouvé écho auprès de 1800 élèves parlant le francais. Nous six, accompagnés de 20 enseignants correcteurs, gérons le tout. » Dans cette stratégie de scolarisation à domicile, Ker Lann répond à quelques principes propres à sa philosophie : le tout couleur, des devoirs inclus dans le temps de travail, un rythme bien précis mais flexible par jour et par matière, une écoute personnalisée et un temps découpé en semaines « pour donner davantage de souplesse aux familles et élèves ». Mais concrètement, comment cela se matérialise-t-il ? Pour quels résultats ? Quels avantages ?

Profils variés

« On arrive au fait que l’enfant est plus aut0nome, qu’il grandit mieux. Le tout en partant du réel pour analyser, avec des formules adaptées à tout profil. Qu’il soit atypique, standart, dyslexique, dyspraxique, autiste ou malvoyant, tout le monde est le bienvenue chez nous. De toute religion, catholique, juive, musulmane ou bouddhiste », énumère Joëlle Belloir.

En langage Ker Lann, par exemple, on ne dit pas contrôle mais composition intégrée dans le travail hebdomadaire. On ne mise pas sur la notation mais sur le développement personnel de chacun. On ne se fige pas. on expérimente des apprentissages. Avec une logique : « partir du plus simple pour aller vers Ie plus compliqué. »

Victime (positivement) de son succès, Ker Lann veut désormais stabiliser ses effectifs: « On n’ira pas au-delà des 2000 élèves c’est une certitude. Pour une question d’organisation et d’efficacité de la méthode », prévient la directrice. Si la soustraction est bonne, il reste donc 200 places disponibles. N’est-ce pas Ker Lann ?

S.C. (source : Le Ploermelais)

2 réflexions sur “Le Ploermelais présente KER LANN

  1. Notre fils François a été accompagné par Joelle de l’âge de 8 à 11 ans, de 2007 à 2010,alors qu’il était en échec dans le système scolaire traditionnel.

    Il a obtenu le bac avec des résultats honorables cette année, et il s’unit à nous pour remercier Joelle de lui avoir permis ce parcours qui lui a redonner confiance en lui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *